La démocratie est une bonne idée. Il est donc dommage que nous ne l’ayons jamais expérimentée.

Lire l’article complet dans le Saker francophone

La démocratie, ou plutôt la démocratie réelle, est sans doute la meilleure forme de gouvernance que nous ayons imaginée. Malheureusement, comme l’ont démontré les récentes élections américaines et le soutien massif en faveur d’un nouveau « confinement » au sein du parlement britannique, la démocratie n’existe que dans notre imagination.

Ce que nous avons au contraire, c’est un système corrompu de pouvoir centralisé et autoritaire. Il règne par la tromperie, la coercition, la menace et l’usage de la violence.

Abraham Lincoln a tenté de définir la démocratie comme « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». C’est ce que l’on nous apprend de la démocratie. En effet, c’est ce qu’elle est censée être. Malheureusement, ce n’est pas ce que nous avons.

Nous avons une tyrannie mondiale unifiée, dirigée uniquement au profit d’une petite clique de barons voleurs parasites. Ils ont établi leur hégémonie par l’usure, la guerre, le terrorisme, la corruption et le contrôle de l’offre monétaire.

Ils y sont largement parvenus sans résistance, car nous sommes trop nombreux à penser que leur système de démocratie représentative est la démocratie. Ce qui n’est pas le cas.

La pandémie de Covid-19 a été planifiée depuis longtemps pour permettre au Forum économique mondial de faire son « Grand Reset« . Cela ne fait que remettre en place les vieilles obsessions de la classe parasitaire . A savoir, la création d’un Nouvel Ordre Mondial.

Il est courant aujourd’hui que nos oppresseurs habillent leur rhétorique de mantras pelucheux et progressistes, donnant la fausse impression qu’ils s’en soucient vraiment. Tout cela fait partie de l’argumentaire de vente.

Par exemple, Richard Haas (président du Council on Foreign Relations) suggère que l’ordre mondial 2.0 est la voie à suivre. On pourrait se demander ce qu’était l’ordre mondial 1.0, mais c’est certainement l’ambition des globalistes depuis un certain temps.

La version « 2.0 » suggérée par Haas visait à éroder la souveraineté nationale, comme c’est toujours le cas, en construisant une « autorité unique » globale et centralisée pour diriger chaque nation sur Terre. Le but étant que les quelques élus contrôlent l’autorité unique. Il s’est servi de la durabilité, de la résilience et de l’action climatique comme des caprices flous pour masquer ses aspirations totalitaires.

Ces slogans sont populaires auprès d’autres aspirants dictateurs. Le goutte-à-goutte les nourrit dans tout ce qu’ils disent, pour nous mettre à l’aise.

Se positionnant souvent comme des sauveurs, invariablement face aux menaces qu’ils ont créées, la Covid-19 est le nouveau danger dont ils entendent nous sauver. Ainsi, dans l’espoir de nous faire accepter leur Nouvel Ordre Mondial 3.0 (ou quel que soit le nom qu’ils veulent lui donner)

lire la suite sur le Saker francophone

Pour ceux qui veulent aller plus loin voir aussi les 2 articles du Saker francophone:

Mondialisme. En théorie et en pratique

Pour ceux qui s’apprêtent à remettre en cause l’autorité – Je vous salue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s