Pass sanitaire et flash totalitaire

Publié le 15 mai 2021 – par Nicole Delépine

Le “pass” sanitaire est refusé consciemment par les plus âgés qui n’ont pas oublié les relents d’étoile jaune et de camps de concentration, découverts parfois tardivement à la Libération pour trop de leurs parents, avec leurs lots d’horreur et monceaux de cadavres calcinés et de survivants zombifiés.

Un refus largement partagé

Même s’ils n’en parlaient pas souvent, cette génération était tout de même hantée par ces images et parfois cette culpabilité du « laisser-faire » pour beaucoup et du « pas fait assez » pour d’autres. Les films terribles comme Nuit et Brouillard nous ont transmis, à nous baby-boomers, cette honte et cette obsession du « plus jamais cela » que certains ont cru éloigner en votant pour l’Union européenne.

Que de naïveté alors que nous découvrîmes trop tard que les fondateurs de cette UE soi-disant protectrice de la rechute n’étaient que des hauts fonctionnaires du Reich reconvertis.[1] Une autre Histoire (ou la même) à approfondir.

 Quant aux plus jeunes, beaucoup sont très réticents au “pass”, sentant l’arnaque de loin, en dehors peut-être de certains bobos parisiens qui ne rêvent que des discothèques fermées, oubliant le reste entre deux bouffées de cannabis plus ou moins autorisées. Mais cette jeunesse parisienne, et encore limitée à quelques quartiers, ne résume pas la jeunesse et gageons que les jeunes Bretons ou habitant du Larzac sauront organiser des rave parties enfin libres.

Un comble serait que le cannabis circule librement et pas les humains. Pas de problème, ils se déguiseront en zombies de toute sorte et en superhéros et passeront par-dessus cette bureaucratie tyrannique délirante et ses soutiens soumis qui ont laissé les enfants innocents du c0vid masqués depuis si longtemps !

 Il a fallu créer des variants via les vakx1s pour permettre de poursuivre la grande mise au pas et la restriction des libertés inventée par nos nouveaux maîtres chinois sans justification sanitaire. D’autant que, rappelons-le encore et encore, pour les malades il existe des traitements efficaces hydroxychloroquine et macrolides, ivermectine à condition de traiter tôt !

 À quoi correspond cette brutale décision d’imposer un “pass” sanitaire [2]

Pour l’auteur de l’article cité du Courrier des Stratèges, Éric Verhaeghe : « la mise en place du pass sanitaire donne lieu à un magnifique flash totalitaire provoqué par Emmanuel Macron. Dans ces moments où la démocratie cède brièvement la place à des mesures autoritaires illibérales, la propagande d’Etat donne dans la novlangue à la Big Brother de 1984. Ce qui est liberticide devient libérateur, et ce qui est libérateur est dénoncé comme une menace. »

Éric V. se demande quel emprunt Macron et la Commission européenne font au Great Reset de Davos pour se rallier à cette mesure fondamentale du capitalisme de surveillance totalitaire prôné par Schwab.

« L’instauration du pass sanitaire illustre à merveille ces moments de la démocratie qu’on peut appeler des flashs totalitaires : ou, sans modifier l’état général du droit, le pouvoir décide soudain de ne plus le respecter et d’imposer une mesure totalement illégale en utilisant toutes les armes dissuasives du pouvoir : la contrainte, l’intimidation, la corruption. Une petite mise en perspective des différentes étapes de ce dossier emblématique permettra de mieux le comprendre ».

Le “pass” sanitaire venu de nulle part

En janvier 2021, le gouvernement via son ministre de la Santé avait bien précisé qu’il n’était pas question de passeport sanitaire en France. Et brutalement, venu de nulle part ou peut-être d’un coup de téléphone de Mme Merkel ou de son ami Schwab, Macron annonce les mesures de déconfinement dans un entretien à la presse régionale le 29 avril 2021 et le “pass”.

« Il ajoute, dans une impressionnante démonstration de novlangue : Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. (…)

 Dans la novlangue du « en même temps » tout et son contraire sont dits en permanence : « en réalité, le président de la République saute à pieds joints dans un monde où l’accès aux lieux publics est subordonné à l’affichage de ses données de santé. Les malades sont exclus, et seuls les bien-portants obéissants sont supposés avoir une place dans le groupe. Et E. Macron termine son intervention par ces phrases emblématiques de la propagande totalitaire : c’est juste et ça ne fracturera pas le pays. Ce sera un outil supplémentaire pour assurer la protection des Français ».  

Orwell avait bien vu et il n’aura fallu que 80 ans pour que les principes totalitaires réapparaissent à toute vitesse de façon ouverte dans notre vie quotidienne. La précipitation de leurs introductions dans la loi est explicite de la volonté totalitaire pour éviter que les citoyens aient le temps de réaliser l’immense violation des principes de liberté de notre Constitution. Quelques sondages des médias affiliés aux milliardaires et au pouvoir du Nouvel Ordre mondial et le tour est joué, on leur fera aisément croire que « tous les autres » sont d’accord voire demandeurs et les plus sincères tomberont dans le piège.

Ce phénomène de meute est d’autant plus fascinant que dors et déjà les USA [3] , la Russie et l’OMS refusent ce passeport et que la vakxination est loin d’avoir démontré son efficacité qui seule aurait permis de séparer contaminants de contaminés potentiels. Or pour l’instant, on découvre que ce sont plutôt les vakxinés qui sont les plus contagieux ![4]

Flash totalitaire au Parlement décrit par Eric Verhaeghe

« le gouvernement évoque la « sortie de crise », il faut comprendre le sens de la novlangue qui désigne en réalité le maintien des mesures liberticides au-delà de la crise. 

Voici la description de l’enchaînement des événements donnée par le député républicain Philippe Gosselin :  le pass sanitaire, par exemple, nous a été présenté du jour au lendemain, deus ex machina , le 3 mai, quarante-huit heures avant l’examen du projet de loi en commission des lois et, bien sûr, sans que le Conseil d’État ou qu’aucune organisation ou autorité indépendante ne se soit prononcé.

Voilà donc une mesure légale qui restreint les libertés, parachutée dans la loi sans avis préalable du Conseil d’État, et finalement adoptée le 12 mai au soir. Soit un délai record pour une disposition fondamentale dans la pratique de nos libertés ».

C’est précisément ce qu’on appelle un flash totalitaire, un passage en force en dehors de nos libertés.

Aucune justification sanitaire ! Même le Conseil scientifique est réticent dans son avis du 3 mai 2021.

Il précise

« le Conseil scientifique estime que le pass sanitaire, utilisé de manière temporaire et exceptionnelle, peut permettre à la population une forme de retour à la vie normale en minimisant les risques de contamination par le virus SARS-CoV-2. Son usage peut s’inscrire dans une démarche citoyenne de renforcement des capacités et du pouvoir d’agir des individus (empowerment) face à l’épidémie tout en prenant en compte la protection de l’usage des données personnelles ».

Novlangue toujours, on savait que Emmanuel Macron avait lu Machiavel, mais il n’avait pas omis Orwell et Huxley : « instaurer un “pass” sanitaire serait un « renforcement du pouvoir d’agir des individus »…

Le Conseil scientifique prétend que le “pass” « peut permettre une forme de retour à la vie normale, à condition qu’il soit « temporaire et exceptionnel ».

Mais le “pass” sanitaire présenté par Olivier Véran à la commission des lois n’est ni temporaire, ni exceptionnel : il devrait être gravé dans le marbre, même une fois la pandémie vaincue. « Nouveau signal totalitaire, donc : on consulte un « corps intermédiaire » en urgence, et on outrepasse son avis » selon Eric Verhaeghe.

Le passage en force au Parlement a complété cet épisode exemplaire du totalitarisme qui se met en place. Après un vote de défiance du Parlement, le Premier ministre a déclaré à la TV « on va faire revoter » et effectivement, dans la nuit, après de petites magouilles de bas étage, il a obtenu un vote favorable qui fait moquer la démocratie française partout dans le monde.

Il reste au Sénat à jouer son rôle et d’ici-là au peuple d’exprimer son désaccord à tous les sénateurs en les joignant directement.

Et pourtant la CNIL …

Un avis de la CNIL nourrit la défiance : le lendemain de l’adoption du texte en première lecture par l’Assemblée nationale : la CNIL se prononce en urgence, manifeste les mêmes réticences que le Conseil scientifique vis-à-vis d’une aventure imposée au forceps. Elle rappelle la nécessité de s’assurer du caractère temporaire du dispositif.

Pourquoi la CNIL ne rend-elle son avis que le lendemain de l’adoption du texte par l’Assemblée ?

« La CNIL met en avant, dans son avis, l’importance d’assurer l’inclusion de l’ensemble de la population dans le dispositif afin d’éviter tout risque de discrimination, en raison de l’état de santé mais également en raison de la capacité d’accès et d’usage des outils numériques telle que l’application TousAntiC0vid. »

Comme tout un chacun, la CNIL pointe du doigt les risques majeurs de discrimination entre les personnes, des malades présentant des contrindications médicales évidentes à l’accès à ces thérapies géniques, aux personnes vakxinées qui seront néanmoins positives au test PCR, comme des quarantaines en Australie de voyageurs vakxinés mais positifs le démontrent déjà en pratique.

Le 29 avril, le Président avait affirmé le contraire. Aurait-il donc menti ?

MISE EN PLACE MACRONIENNE DU GRAND RESET ?

Au-delà de l’inertie liée à la persistance d’un certain degré de sidération, on imagine mal les Français accepter les réactions à l’entrée d’un stade ! De très nombreux témoignages sur les réseaux font part de leur refus absolu d’entrer dans ce système. Nous sommes loin de l’accord quasi général de la population auquel les médias voudraient nous faire croire.

Éric Verhaeghe. se demande pourquoi le Président et la Commission européenne prennent-ils tant de risque à quelques mois des élections allemandes et de l’élection présidentielle française.

Et il conclut :  Macron met en place le Great Reset en France.

« Quand c’est flou, on le sait, c’est qu’il y a un loup… Et le loup, nous savons tous quel il est. Il est exposé dans le Great Reset de Klaus Schwab, le fondateur du Forum de Davos. Les technostructures européennes sont bien décidées à utiliser la pandémie pour imposer des mesures durables de surveillance généralisée des populations, en violation de la démocratie, au nom de la protection sanitaire. C’est ce qu’on appelle le capitalisme de surveillance, qui passe par un traçage des populations au moyen des technologies nouvelles. 

Face à ce projet public, conscient et organisé, les mécanismes libéraux de protection comme la CNIL semblent bien faibles. »

Pourtant le peuple a toujours du pouvoir, s’il en est conscient. C’est dans cette optique que des médecins et autres tentent de mobiliser les sénateurs et les députés afin qu’ils mesurent la gravité de ce premier vote et recalent le projet dans un second temps.

Vous pouvez signer la pétition :   Passeport sanitaire =Vakxination forcée déguisée (petition-passeport-sanitaire.com)


À l’attention de Monsieur le Premier ministre Jean Castex

Monsieur le Premier ministre,

 Depuis 1 an, le gouvernement et les autorités de santé ont adopté une série de mesures qui n’ont jamais pu être validées avec le recul nécessaire, sur le plan scientifique.

À chaque fois, le débat public a été quasiment écarté.

Comme jamais dans notre histoire récente, des décisions aussi importantes pour la santé publique ont pu être prises sans aucun débat démocratique.

Des restrictions de liberté sans précédent ont été mises en œuvre en France : entrave à la liberté de circuler, couvre-feu, etc.

Les droits les plus fondamentaux de notre société ne doivent pas être malmenés même pour des raisons sanitaires.

C’est la force de notre démocratie.

Aujourd’hui, nous sommes très inquiets face au projet proposé par la Commission européenne sur le certificat numérique vert.

Cette mesure reviendrait notamment à stigmatiser les citoyens qui ne sont pas vakxinés, qui n’ont pas fait de tests ou qui n’ont pas développé d’anticorps.

 C’est une mesure contraire au principe d’égalité, qui est le ciment de notre société.

 En tant que chef du gouvernement, nous vous demandons :

de veiller à ce que la liberté élémentaire de chacun de se soigner comme il l’entend soit garantie, même en situation d’urgence sanitaire ;

de veiller à ce que chacun soit libre de se faire vakxiner ou non, surtout quand il s’agit de vakx1s nouvellement développés ;

de veiller à ce que nos autorités de santé prennent les décisions de façon raisonnée ;

de veiller à ce qu’aucune décision n’obéisse à la pression médiatique ni à celles des industriels de la santé.

C’est la responsabilité historique du Premier ministre de la France de prendre ces mesures difficiles pour garantir notre liberté et la santé de tous.

C’est pourquoi je vous adresse solennellement cette pétition nationale.

 Je compte sur vous, Monsieur le Premier ministre, pour aider la France à faire face à cette crise sanitaire, en protégeant la santé de tous les habitants tout en garantissant notre liberté.

Avec ma respectueuse considération,

 L’Association Santé Naturelle »

Et bien d’autres pétitions entre autres contre le passeport sanitaire :

VOTEZ CONTRE LA PRISE D’OTAGES DE NOS LIBERTÉS FONDAMENTALES

https://www.mesopinions.com/petition/politique/votez-contre-prise-otages-nos-libertes/120370

NON AU PASSEPORT SANITAIRE C0VlD-19

https://www.mesopinions.com/petition/sante/passeport-sanitaire-c0vid-19/120748

NON AU PASS SANITAIRE, NON AU PASSEPORT VAKXINAL

https://www.mesopinions.com/petition/politique/pass-sanitaire-passeport-vakxinal/129028

NON au passeport vakxinal

https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-passeport-vakxinal/

NON au projet de loi “sur la gestion de sortie de crise sanitaire”, et particulièrement NON au “pass sanitaire”

https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-402

Question de la constitutionnalité du pass sanitaire

https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-350

JOINDRE VOS ÉLUS

Vous pouvez aussi joindre votre maire, votre député ou envoyer par mail (un par un pour que ça passe) une lettre de protestation selon ce modèle proposé par l’ingénieur P. Pradat, ou un texte personnel à votre guise.

Pour les mails des sénateurs d’ici mardi 18,  et au delà  toutes les adresses des sénateurs sont ici :

Taper http://www.voxpublic.org , puis aller sur “Annuaires partagés” : sénateurs.

Pour Gérard Larcher : bureauducabinet@senat.fr

Extrait de la lettre proposée par P. Pradat

« Le 13 mai 2021,

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur

La France met en place depuis quelques mois une campagne de vakxination C0vid intense et nous voulons vous alerter sur les effets de cette campagne vakxinale. En premier, il convient de rappeler que les essais cliniques de phase 3 sont en cours, et ne seront terminés qu’en 2022 voire 2023. La sécurité des vakx1s C0vid n’est donc pas connue à ce jour.

En ce qui concerne les effets à long terme, il est impossible de savoir quelles pourraient être les conséquences de la vakxination. Il est nécessaire de rappeler qu’aucun vakx1s à base d’ARN messager ou de construction génétique dans un adénovirus n’a jamais été injecté à grande échelle sur une population saine.

il est urgent d’arrêter la vakxination, et de bloquer la mise en place du passeport sanitaire, qui au-delà d’être liberticide, ne servira à rien, car les vakxinés sont porteurs du virus et le disséminent.

Il est frappant de relire la déclaration du ministre de la Santé le 31/03 dans le Figaro (Pourquoi le Conseil d’État vient de refuser de déconfiner tout de suite les personnes vakxinées (lefigaro.fr)) :

Les souches sud-africaines et brésiliennes « peuvent notamment occasionner des réinfections chez des personnes qui ont déjà été contaminées au C0vid-19, ainsi qu’un risque d’échappement vakxinal », soulignait le ministère.

« L’efficacité des vakx1s n’est que partielle », ajoutait-il : « dès le stade des essais […] il n’y avait donc pas de garantie d’immunité » pour les personnes vakxinées. Les vakx1s présentent aussi une « efficacité moindre » contre les variants et des incertitudes subsistent quant à la protection offerte par les doses contre la transmission du virus aux tiers.

Également, les personnes vakxinées « sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès », si le vakx1 ne fonctionne pas ou en cas de « réinfection post-vakxinale ».

« Les personnes vakxinées peuvent développer des formes peu graves, voire ne pas être symptomatiques, et diffuser tout de même le virus », relevait le ministère.

Toute différenciation serait « prématurée » : « il n’y a pas de justification à exempter les personnes vakxinées » des restrictions en vigueur, concluait-il.

Vous avez bien lu… les personnes vakxinées « sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès », si le vakx1s ne fonctionne pas ou en cas de « réinfection post vakxinale ».

« Les personnes vakxinées peuvent diffuser tout de même le virus ». Être vakxiné présente des dangers, c’est le ministre lui-même qui le déclare…

On peut donc s’interroger sur la motivation du gouvernement à poursuivre de façon acharnée cette campagne mortifère.

Le “pass” sanitaire qui permettrait aux vakxinés d’aller partout sans contrainte est dangereux et doit être stoppé de toute urgence.

Il est aberrant d’imaginer que de très nombreux jeunes gens en bonne santé vont aller se faire vakxiner pour pouvoir aller au concert ou assister à un événement sportif [5].

Enfin, pour sauver des vies, des traitements très efficaces et non toxiques pourraient être utilisés https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/recours-gracieux-aupres-du-ministre-de-la-sante-pourlivermectine

Vous priant d’agréer Madame, Monsieur l’expression de nos sentiments les meilleurs, Véronique Malard, Chercheur en Toxicologie et P. Pradat ingénieur. »

Chacun peut contribuer à l’information de ses proches, voisins, amis et de ses élus. IL est URGENT D’AGIR. Chaque pas supplémentaire vers le totalitarisme rend l’inversion vers la récupération de nos libertés plus difficile.

Protégez nos enfants et l’avenir.

Nicole Delépine

[1] Walter Hallstein était le premier président de la Commission européenne. Concepteur de la construction européenne, il fut aux yeux de l’histoire un des pères fondateurs de cette Europe de la paix et a toujours été associé aux remarquables Robert Schuman et Jean Monnet (1). Le problème c’est que c’était un nazi. Est-ce vrai, comment est-ce possible et si c’est le cas pour quelle raison l’opinion publique l’ignore ?  (1) à propos duquel les dossiers déclassifiés par la CIA ont prouvé qu’il était un de leur agent -ndlr)

Lire le détail sur

Le “pass” sanitaire, ce flash totalitaire entre novlangue de Big Brother et Great Reset

14 mai 2021 Éric Verhaeghe Fil coronavirusFil des libertésGreat Reset 3

[3]Le Figaro avec AFP C0vid-19 : la Maison-Blanche écarte l’idée d’un passeport vakxinal fédéral 06/04/2021

[4] Le danger actuel n’est pas le virus mais bien le vakx1 ! – (ripostelaique.com)

Un collectif international de médecins met en cause la vakxination anti-C0VlD – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)

– https://nouveau-monde.ca/doit-on-avoir-peur-des-personnes-vakxinees-contre-le-c0vid-les-non-vakxines-sont-ils-menaces-ou-en-danger/

[5] Au Texas à peine plus vakxiné que nous toutes les restrictions prétendument sanitaires ont été levées et les matchs se tiennent en public sans aucune contrainte depuis 72 jours et l’épidémie régresse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s